<

Résidence Corbonnois, béguinage de 18 maisons individuelles

Turretot

Fiche technique :

Maître d'Ouvrage : Commune de Turretot

Lieu : Turretot

Département : Seine-Maritime

Livraison : 2017

Surfaces : 4445m² SP

Type de construction : Logement Individuel

Mission : Base + DQE + OPC

Équipe : GM13, Lecacheur, Delta fluides, Alpha B.E.T, Duclos

Descriptif :

Le projet consiste en un assemblage en bandes de 18 pavillons pour personnes âgées, personnes handicapées & jeunes couples. De type « béguinage », cette résidence à l'architecture soignée est totalement de plain-pied. Pour rester dans l'esprit d'un béguinage, il importait de garder une échelle « domestique » et singularisée, c'est-à-dire que chaque résident puisse identifier sa maison, sa courette; c'est donc à une recherche de miniaturisation qu'il a fallu se livrer.
Les maisonnettes sont régies par la règle de suivante : l'accès au-delà des chemins en pente douce s'effectue par des « plateaux » desservant quatre portillons de courettes, ce qui détermine un plateau de quatre maisons. Les décrochements altimétriques se font entre deux pavillons ; cette adaptation simple et évidente en volume évite les cassures de toitures. C'est un peu comme un village de poupées qu'on façonnerait au gré de la pente en respectant les règles du jeu ci-dessus énoncées : prospect, recul, inclinaison des voies.
Chaque maison est accolée à une autre avec une cour pour chacune séparée par des claustras bois, le sol est en béton désactivé. Pour se fondre dans les couleurs de la nature et des constructions environnantes, chaque maison est recouverte d'un enduit ton gris-vert en partie courante, et ton terre sombre en soubassement et de clins Eterclin ton naturel en partie haute des pignons. Les toitures sont en terrasses ton ardoise ou bien en pentes recouvertes de tuiles terre cuite ton anthracite afin d'atténuer l'effet de masse provoqué par trop de toitures accolées.
Il est prévu un parking de 26 places dont deux places adaptées aux personnes à mobilité réduite depuis lequel les maisons sont desservies par un cheminement à vocation principalement piétonne. Ce cheminement est formé de deux bandes de roulement permettant exceptionnellement le passage des véhicules (ambulance, camion de déménagement…). Les aires de circulations des véhicules sont en enrobé noir. Les aires de stationnement de véhicules et les cheminements piétons sont en béton désactivé ton gris.

Esquisse du beguinage - Résidence Corbonnois, béguinage de 18 maisons individuelles

Articles de presse

www.paris-normandie.fr, 10/01/2017

turretot veut jouer un rôle dans le Grand Havre de demain

turretot veut jouer un rôle dans le Grand Havre de demain, sur paris-normandie.fr

2017 verra la réalisation des grands projets qui ont été engagés en 2016, la mise à disposition des dix-huit logements destinés à augmenter le parc locatif, pour lesquels la municipalité formule l'espoir de donner les premières clefs au 2e semestre, la mise en service du nouveau dojo, la vente de cinq parcelles restantes, ce qui contribuera à l'autofinancement partiel d'autres réalisations en cours et qui permettra, une fois les maisons construites, de réaliser les voiries définitives.

>> Accéder au site

www.calètesdesign.fr, 04/09/2015

Le chantier de la résidence Corbonnois a débuté depuis dix jours.

C'est un projet qui date de plus de vingt ans. A l'origine, ce devait être une maison de convalescence. Puis en raison de la nouvelle législation dans les années 80, le projet a évolué en maison de retraite, puis en immeuble collectif dédié aux personnes âgées pour finir par un projet de pavillons destinés aux personnes âgées. Mais pour éviter de créer un « ghetto » et afin de promouvoir la mixité, la municipalité a choisi de réserver huit parcelles de 456m² à 644m² en terrain à bâtir. En choisissant cette optique, la commune reste fidèle ainsi au principe locatif et accession à la propriété. Aujourd'hui, le projet arrêté du « clos Corbonnois » consiste en la construction de dix-huit logements...

>> Accéder au site