<

Construction d'une maison médicale de huits cabinets de médecins

Criquetot-L'Esneval

Fiche technique :

Maître d'Ouvrage : Communauté de Communes du Canton de Criquetot-L'Esneval

Lieu : Criquetot-L'Esneval

Département : Seine-Maritime

Livraison : 2016

Surfaces : 300m² Habitable

Type de construction : Médico-Social

Mission : Base + OPC

Équipe : GM13, Océade Ingénierie, Sebat

Descriptif :

Ce projet a pour objectif de donner envie à de jeunes médecins de s'installer, et de répondre ainsi au problème de désertification médicale. Edifié sur un terrain de 2500m² situé près du centre de tri postal, le projet conçu pour accueillir huit cabinets donne aussi la possibilité de deux agrandissements. Il est également doté d'un parking de 26 places dont quatre en PMR et dix places réservées aux professionnels et au personnel.

Vue principale de la maison médicale - Construction d'une maison médicale de huits cabinets de médecins

Articles de presse

www.paris-normandie.fr, 25/03/2017

Série présidentielle (5/8) : les déserts médicaux au coeur de la campagne

Série présidentielle (5/8) : les déserts médicaux au coeur de la campagne, sur paris-normandie.fr

Depuis l'ouverture en décembre dernier, le succès ne se dément pas. En ce mardi après-midi, une vingtaine de patients attendent dans la salle d'attente. « C'est un projet porté à la fois par les médecins et par les pouvoirs publics, cela ne peut pas marcher autrement. Nous avons pris exemple sur ce qui s'est fait à Neufchâtel-en-Bray », analyse le docteur Pierre Reynaud, autrefois installé aux Loges, à quelques kilomètres. « Si on impose une maison médicale, cela a de grandes chances de rester une coquille vide », surenchérit son collègue et nouvel associé.
Dans un canton où la densité médicale est en berne depuis des années (4,9 médecins pour 10 000 habitants en 2013 contre 9,4 dans le département), où la...

>> Accéder au site

www.seinemaritime.fr, 08/12/2016

Inauguration de la maison médicale de Criquetot l'Esneval

Inauguration de la maison médicale de Criquetot l'Esneval, sur seinemaritime.fr

En présence de Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, d'Alain Fleuret, Maire de Criquetot l'Esneval, de Florence Durande, Présidente de la Communauté de Communes du canton de Criquetot l'Esneval et de Charles Revet, Sénateur de la Seine-Maritime.
Dans un souci de proximité et de services aux populations rurales, le Département a signé en novembre dernier le Contrat de Pays des Hautes Falaises 2014-2020. Parmi le programme d'actions prévues, le Département a décidé de soutenir le projet de la Maison Médicale de Criquetot-L'Esneval. Ce projet structurant va permettre de préserver la médecine de proximité afin d'éviter la désertification médicale de ce secteur. Grâce à ce nouvel espace médical, alliant proximité et modernité, six généralistes, un gynécologue et une sage-femme accueilleront les habitants...

>> Accéder au site

www.paris-normandie.fr, 11/05/2015

Sept médecins s'engagent dans la création de la maison médicale

Sept médecins s'engagent dans la création de la maison médicale, sur paris-normandie.fr

Mercredi, Florence Durande, présidente de la communauté de communes, Edouard Ripoll, architecte des Ateliers 6.24, Pierre Reynaud et Véronique Acher, médecins établis aux Loges et à Etretat, ont évoqué le dossier de la maison médicale lors d'une conférence de presse. Ce projet devrait répondre au problème de désertification médicale. Les perspectives sont peu encourageantes avec huit médecins pour une population de 16 000 habitants avec à terme cinq départs en retraite.
Ce projet a pour objectif de donner envie à de jeunes médecins de s'installer. « Il faut leur préparer le terrain. Les jeunes veulent travailler en équipe, n'exercer que la médecine et ne pas se charger des tâches administratives », soulignent les professionnels. Aujourd'hui, cinq médecins d'Etretat, Criquetot, Gonneville-la-Mallet, Les Loges,...

>> Accéder au site

www.paris-normandie.fr, 09/12/2016

La maison médicale de Criquetot-l'Esneval sera en service à partir du 19 décembre

La maison médicale de Criquetot-l'Esneval sera en service à partir du 19 décembre, sur paris-normandie.fr

Mercredi, à Criquetot-l'Esneval, s'est tenue l'inauguration de la maison médicale en présence de Charles Revet, sénateur de la Seine-Maritime, Pascal Martin, président du Département de la Seine-Maritime, Alain Fleuret, maire de Criquetot-l'Esneval, de Florence Durande, présidente de la communauté de communes du canton de Criquetot-l'Esneval et de nombreux élus.
Cet espace de santé, qui ouvre ses portes dans quelques jours, est l'aboutissement d'une volonté commune des élus et des professionnels de préserver une médecine de proximité. « Cet établissement répond au problème de désertification médicale en donnant aux jeunes médecins l'envie de s'installer à la campagne », affirme le docteur Bertrand Lefrançois, à l'origine du projet.

>> Accéder au site

www.paris-normandie.fr, 19/07/2015

La première pierre de la maison médicale de Criquetot-l'Esneval posée

La première pierre de la maison médicale de Criquetot-l'Esneval posée, sur paris-normandie.fr

Projet porté par le Dr Bertrand Lefrançois, la maison médicale est entrée dans une nouvelle phase. Vendredi, en présence des élus, du représentant de la gendarmerie, du représentant de l'agence régionale de santé, le président du département Pascal Martin, Charles Revet sénateur, le maire Alain Fleuret, Florence Durande conseillère départementale et présidente de la com'com, le Dr Lefrançois ont posé symboliquement la première pierre de la maison médicale, un projet de longue haleine qui a fait débat. « Cette maison médicale répond au besoin de la population, elle s'inscrit dans un enjeu d'actualité, celui de la lutte contre la désertification médicale », soulignait Alain Fleuret qui a remercié le Dr Lefrançois, fer de lance de ce projet ainsi que les professionnels...

>> Accéder au site

www.paris-normandie.fr, 18/09/2013

Maison médicale à Criquetot-l'Esneval

Maison médicale à Criquetot-l'Esneval, sur paris-normandie.fr

Pour mettre en commun leurs moyens, des praticiens vont se regrouper au sein d'une maison médicale. « Nous sommes huit médecins pour 17 000 habitants, c'est très peu, explique-t-il. D'ici trois ans, du fait des départs en retraite, nous ne saurons plus que cinq ou six. Et le plus jeune d'entre nous a 45 ans ! » D'où « l'urgence » de s'organiser, « de pérenniser le service de soins à la population » précise encore le courrier.
À Criquetot, comme au plan national, attirer des médecins à la campagne n'est pas facile. « Il faut proposer des conditions de travail permettant de mutualiser les moyens, de s'auto-remplacer pour assurer la continuité des soins. Travailler dans de meilleures conditions, poursuit-il, c'est le...

>> Accéder au site